Le sénat gabonais: Généralités

1. Représentation des Collectivités locales

 

Le Sénat est une institution essentielle dans notre République. Selon la lettre de la Constitution, il assure, au-delà de son rôle d’assemblée parlementaire, la représentation des collectivités locales.

Élu au Suffrage universel indirect, le Sénat bénéficie de la durée et par conséquent de la stabilité. Composée d’une forte majorité d’élus locaux, il tire parti de cet enracinement territorial pour mieux connaître les réalités locales et mieux anticiper les préoccupations de nos concitoyens ou les enjeux de l’aménagement du territoire. Avec l’Assemblée nationale, il forme un véritable équilibre parlementaire.

2. Rôle constitutionnel et prérogatives institutionnelles éssentiels

 

Le président du Sénat assure le cas échéant, l’intérim du président de la République. Le scrutin pour l’élection du nouveau président de la République doit avoir lieu 20 jours au moins et 35 jours au plus après le début de la vacance(ou après la déclaration par le Conseil Constitutionnel du caractère définitif de l’empêchement du président). Ce fût le cas le mardi 10 juin 2009, la présidente du Sénat Rose Francine Rogombé, prêta serment et pris ses fonctions dans le strict respect de la voie constitutionnelle après le décès en Espagne d’Omar Bongo Ondimba. Rose Francine Rogombé eu pour mission de conduire le pays jusqu’à l’organisation d’un scrutin présidentiel 45 jours au plus tard, auquel elle ne put participer.

Outre cette attribution qui lui est propre, le président du sénat , ainsi que celui de l’Assemblée Nationale, dispose d’un certain nombre de prérogatives institutionnelles, les textes constitutionnelles lui conférant un rôle d’arbitre et de gardien de la Constitution.



Rôle au sein des institutions de la république

Selon l’article 3 de la Constitution, “la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce directement, par le référendum et l’élection, selon le principe de la démocratie pluraliste, et indirectement par les institutions constitutionnelles” au nombre desquelles figure le Sénat.

L’article 4 quant à lui, précise que le suffrage peut être direct ou indirect mais qu’il est toujours universel, égal et secret.

Enfin, l’article 35 organise cette représentation du peuple souverain à travers un parlement comprenant deux assemblées (l’Assemblée nationale et le Sénat) et précise que les députés sont élus pour une durée de cinq ans au suffrage universel direct et les sénateurs pour une durée de six ans au suffrage universel indirect.

Bien qu’élu au suffrage indirect, le Sénat assure au même titre que l’Assemblée nationale la représentation du peuple qui détient la souveraineté nationale. Représentant les collectivités locales aux termes de l’article 35 alinéa 3 de la Constitution, le Sénat est tout d’abord et par vocation le gardien sourcilleux de l’indépendance de ces collectivités au sein desquelles s’instaure progressivement une démocratie locale. Il doit à cet égard exercer une pression constante sur le Gouvernement pour obtenir que leur soient conférés leur totale autonomie et les moyens, en particulier financiers, d’assurer pleinement celle-ci. Mais c’est à la sauvegarde des libertés publiques et des valeurs essentielles de la société gabonaise que le Sénat est également attaché.

Lire la Suite…